ciel-mer-mouettes-zen
Rechercher
  • Florian Sibille

Découvrir le Bouddhisme: Qu'est ce que le Dharma ?

Dernière mise à jour : 1 mai

Lorsque l'on commence à s'intéresser à la méditation, au yoga ou au Bouddhisme, on entend bien souvent parler de Dharma sans vraiment savoir de quoi il s'agit. C'est quoi le Dharma ? Est-ce un concept religieux, une loi universelle, une sagesse Bouddhiste ou simplement un terme à la mode ? Voyons un peu plus en détail la signification du Dharma.

Bouddha Dharma statues

Qu'est ce que le Dharma

C'est un terme très ancien provenant de la langue "Sanskrit" et signifiant : "Loi universelle de la Nature".

Le Dharma, également appelé Dhamma dans certaines traditions, n'est ni plus ni moins que l'ultime vérité de tout ce qui est...

Y aurait-il quelque chose de plus intéressant que de découvrir cela ?

La vérité qui se cache en chacun de nous, dans la nature, les plantes, les animaux, le ciel, la terre, l'univers...

Je vais tenter d'exposer le plus simplement possible le Dharma, afin qu'il puisse devenir un compagnons de route pour tous les chercheurs de vérité et de bonheur.

Le Dharma est l'enseignement du Bouddha. Ce n'est ni une religion, ni une philosophie, ni un système, c'est juste un exposé des choses comme elles sont.

"Bouddha est un découvreur, il est comme un scientifique qui découvre quelque chose, il n'en fait pas une religion, ni un culte. Il a découvert une loi et expose cette loi." Isi Dhamma

Ce qu'il y a de merveilleux, c'est que nous pouvons aller vérifier tout cela, par nous même, en allant expérimenter ces lois à l'intérieur de nous, via la méditation. Mettre ces enseignements en pratique apporte paix, bonheur et compréhension dans la vie de tous les jours.

Quels sont les enseignements du Bouddha ?

Le Bouddha expose la souffrance, l'origine de la souffrance, la fin de la souffrance et le chemin qui mène à la fin de la souffrance.

1. La souffrance

Chaque être humain, quel qu'il soit, riche ou pauvre, beau ou laid, fort ou faible, souffre... nous sommes tous assujettis à la peur, à la colère, à la haine, à la jalousie, à la malveillance, à l'orgueil et bien d'autres. Nous naissons, nous vieillissons, nous tombons malade, et nous mourons. Tout cela est souffrance.

2. L'origine de la souffrance

Cette souffrance a pour origine notre ignorance, une ignorance fondamentale, de tout ce que nous sommes; suis-je mon corps ? mon esprit ? mes pensées, mes émotions, et ma douleur ? Y a t il réellement un Je , quelque part ? Une ignorance des 3 caractéristiques qui régissent toute existence, et qui sont:

- Anicca, L'impermanence: rien dans cet univers n'est indépendant et permanent, tout est en constant changement

- Anatta, Le non-Soi: il n'y a aucune entité que l'on puisse appeler Soi nul part

- Dukkha, La souffrance ou l'insatisfaction: aucun phénomène ne peut nous satisfaire de manière ultime et définitive


C'est parce que nous ignorons que nous désirons (tanha) sans arrêt, que nous développons de l'attachement envers ce qui est plaisant et de l'aversion (dosa) envers ce qui ne l'est pas. Cette ignorance crée l'illusion (moha) de la permanence, du soi et de la satisfaction, qui crée à son tour, tanha et dosa.

​3. La fin de la souffrance

La fin de la souffrance est possible, en mettant donc fin à l'ignorance. Il faut entendre ici que l'on ne peut mettre fin à cette ignorance par la compréhension intellectuelle, mais seulement par la contemplation dans l'instant présent, à l'intérieur de soi, des 3 caractéristiques de l'existence.

​4. Le chemin qui mène à la cessation de la souffrance

Il est long est difficile, mais celui qui le pratique en récoltera de merveilleux fruits. Il se nomme le Noble Sentier Octuple et se divise comme suit:

  • - Sila, la moralité, la discipline, l'ethique: La parole juste: ne pas mentir, ne pas semer la discorde ou la désunion, ne pas tenir un langage grossier, ne pas bavarder oisivement. L'action juste: ne pas tuer, ne pas commettre d'adultère, ne pas prendre de substances altérantes. Les moyens d'existence juste: une profession juste.


  • - Samadhi, la concentration, la méditation: L'effort juste: de vaincre ce qui est défavorable et d'entreprendre ce qui est favorable. L'attention juste: la pleine conscience, des choses, de soi, de son corps, ses émotions, ses sensations, de la réalité. La concentration juste: l'établissement de l'être dans l'éveil.

  • - Panna, la grande sagesse, la vision pénétrante aussi appelé vipassana : La vision juste: ou la compréhension juste de la réalité, des quatre nobles vérités. La pensée juste: dénuée d'avidité, d'aversion et d'ignorance.

Sila, Samadhi, Panna; c'est le chemin décrit par le Bouddha pour se libérer de l'ignorance. C'est le Bouddha Dharma.

Un chemin simple en apparence mais très subtile et profond.

En pratiquant cette voie, nous partons de zéro, à la découverte de tout ce que nous sommes, sans préjugés, sans concepts, sans réaction... simplement observer.

Observer objectivement dans l'instant présent la réalité telle qu'elle se présente. C'est en fait ce que le moine bouddhiste apprend à faire toute sa vie durant.

La discipline morale deviendra un pilier pour développer une bonne concentration et une bonne attention dans la méditation, et qui deviendront à leur tour des piliers pour une bonne vision dans la réalité des phénomènes.

Et découvrir la nature de ces phénomènes, la nature du corps, de l'esprit: votre nature.


Découvrir le Dharma.

17 vues