top of page
ciel-mer-mouettes-zen
Rechercher
  • Photo du rédacteurFlorian Sibille

Comment être heureux grâce à la psychologie positive

Dernière mise à jour : 14 avr. 2023

Tout le monde peut être heureux, il suffit de le vouloir.

La psychologie positive vous apprend à voir le positif qui se cache en toutes choses. Elle vous apprend à sourire, à être joyeux et émerveillé devant tout ce que vous offre la vie. Elle vous enseigne à être optimiste et tout simplement, à vous épanouir.


Mais alors comment faire pour être heureux ?


Imaginez un psychologue qui, au lieu de vous demander “Qu’est ce qui ne va pas?” vous demande “Qu’est ce qui vous rend heureux ?”

Vous y êtes, la psychologie positive c’est mettre en avant tout ce qui vous rend heureux, qui vous satisfait et qui vous fait du bien.


Dans la vie il y a bien sûr des moments difficiles, des épreuves à surmonter, mais ce que vous enseigne la psychologie positive, c’est à découvrir qu’il y a toujours un côté positif, même dans la pire des situations.


psychologie positive

Qu’est ce que la psychologie positive ?


La psychologie positive est l’étude scientifique de ce qui améliore la vie. Certains parlent

également de science du bonheur.


Elle concerne la mise en œuvre d’expériences, de traits de caractère et de moyens d’action

positifs en vue d’assurer une meilleure qualité de vie aux individus.


C’est Martin Seligman, chercheur en psychologie et président de l’American Psychological

Association, qui a pris l’initiative en 1998 de proposer un nouveau champ dans la

psychologie : la psychologie positive.


En effet, depuis la seconde guerre mondiale, la psychologie s’intéressait presque uniquement à ce qui n’allait pas chez un individu.


Tenter de découvrir et optimiser l’extraordinaire potentiel de chaque être humain apparaissait donc comme un domaine de recherche innovant, riche de découvertes et susceptible de promouvoir l’épanouissement et l’accomplissement de soi.


Les bienfaits de la psychologie positive sur le bien-être


A travers ses recherches empiriques, la psychologie positive a tenté d’étudier les déterminants du bien-être. Elle s’est centrée sur les caractéristiques individuelles et collectives permettant de faire face aux défis rencontrés par les personnes.


Par exemple, elle a essayé de comprendre comment certains individus étaient plus résilients

(capables de réagir et d’avancer de manière constructive même après des expériences

traumatisantes) que d’autres. Elle s’est penchée sur ce qui favorise les comportements de

coopération.


Aujourd’hui, elle peut apporter des réponses à certaines de vos questions et va certainement vous permettre de cultiver votre bien-être.


La psychologie positive se base sur de nombreuses études dont les résultats sont époustouflants:


  • Plus de bien-être en général

  • Amélioration des relations sociales

  • Développement de la résilience

  • Réduction des risques de dépression

  • Contribution à la réussite et au succès


Et bien d’autres encore…



Le pardon au centre de la psychologie positive


Pardonner est un talent inappréciable qui permet de dépasser une situation douloureuse et de donner du sens à sa vie. La pratique du pardon nous magnifie, nous rend plus fort et tellement humain.


S’accrocher au passé est douloureux et le ressentiment vous empêche d’avancer. A l’inverse, chercher la voie de la gratitude et vivre chaque jour comme s’il s’agissait du premier jour de votre vie vous apportera du bien-être.


Remémorez-vous quelques-uns de vos souvenirs et réfléchissez sur leur nature : ont-ils eu un effet négatif sur vous ? Examinez également en quoi le pardon peut vous aider à dépasser les émotions nocives qui bloquent vos chances de réussir pleinement votre vie.


Digérer l’indigérable : Vous éprouvez de la colère ou du ressentiment envers certaines

personnes ou à l’égard d’évènements singuliers de votre vie ? Pardonner ou oublier :

s’engager dans la voie du pardon ne signifie pas qu’il faille oublier. Une expérience

malheureuse peut être transformée en un élément constructif. Pardonner à quelqu’un qui vous a profondément blessé et abandonner toute réaction émotionnelle négative est le signe que c’est vous qui avez l’avantage et êtes fort.


Par exemple, vous étiez très confiant quand vous étiez jeune et on a profité de votre

gentillesse et naïveté. Aujourd’hui, vous accorderez moins spontanément votre confiance. Il

arrive aussi que l’on prenne des décisions ou que l’on s’impose des actes que l’on regrette

amèrement ensuite. Il peut être alors difficile de se pardonner à soi-même.


La rancune, le ressentiment, la culpabilité et les blessures ont un effet inhibiteur et peuvent

vous conduire à nourrir un sentiment de culpabilité et de remords. Vous cherchez à vous

venger, vous éprouvez une colère contenue, de l’agressivité et de l’aigreur, vous avez un

comportement malsain, souvent défensif. Vous vous sentez en échec, rejeté, angoissé par

l’autre, vous manquez de confiance en vous et vous êtes stressé.


Personne ne vous demande d’oublier ce qui est arrivé dans votre passé. Mais subir le poids du refus de pardonner, c’est vous condamner vous-même.


Posez-vous cette question : avez-vous envie de supporter à la fois la souffrance des

évènements qui vous ont fait mal et celle de conserver des émotions et ressentis négatifs ?


Tirez toujours une leçon positive des circonstances et allez de l’avant !



Être plus heureux grâce à la Psychologie Positive


Si vous êtes ici c’est que vous avez fait le premier pas sur la voie du bonheur. Il est donc temps d’avancer un petit peu plus et de pratiquer !



Reconnaissez que personne n’est parfait


Que ce soit vous, moi, lui ou elle, nous avons tous des qualités et des défauts, et nous faisons tous des erreurs ! Ne vous jugez pas lorsque vous vous trompez, et ne jugez pas les autres pour leurs erreurs ! Personne n’est parfait et c’est grâce à nos erreurs que nous apprenons et que nous avançons !



Apprenez à pardonner


Acceptez les excuses et faites à nouveau confiance à quelqu’un. Certes, cela peut prendre du temps. Toutefois, si vous acceptez ses excuses et faites tout pour reconstruire une vraie

relation, vous renforcerez les liens qui vous unissent. De même, évitez de juger et blâmer

l’autre. Il a très certainement des raisons valables à ses yeux et c’est une perte de temps et d'énergie.


Excusez-vous


Si vous avez l’impression de vous être mal comporté… Vous pouvez directement vous adresser à la personne, ou lui écrire, mais exprimez vous. Reconnaître ses fautes est très important. Cela permet de détruire l’égo.

On ne se rend pas toujours compte de l’effet que l’on a sur les autres et si on leur explique ce que l’on ressent, cela les aide à ne pas reproduire les mêmes erreurs. Vous ne pourrez jamais contrôler l’autre mais vous pouvez essayer de contrôler vos paroles et vos actes.



Pratiquez la gratitude


Pratiquer la gratitude permet de focaliser votre attention sur des satisfactions, des petits moments de bonheur de votre quotidien et de développer l’optimisme.


Par exemple, vous pourriez pratiquer le rituel des 3 plaisirs du jour:


En fin de journée, essayez de vous remémorer 3 belles choses qui vous sont arrivées durant la journée. Ces 3 choses peuvent être un simple sourire, une conversation avec un(e) ami(e), ou un moment où tu t’es sentie tout simplement bien…

Sentir de la gratitude pour ces moments de bonheur, aussi court soient-ils, vont vous permettre d’augmenter leurs effets sur vous et de les enraciner profondément dans votre mémoire.


En pratiquant chaque jour, vous allez vite vous rendre compte que ces petits moments apportent beaucoup de plaisir, et vous voudrez, inconsciemment, les répéter dans le futur !


La gratitude est un outil puissant pour développer son bonheur !



Voir le positif en toute chose

Même dans la pire des situations, vous trouverez quelque chose de positif. C’est tout simplement la signification du Yin et du Yang…


Dans la plupart des cas, vous aurez appris une leçon et cela vous permettra de ne plus faire la même erreur !



Vivre le moment présent


Vivre dans un passé qui n’existe plus, ce n’est pas le bonheur. Vivre constamment dans vos pensées en imaginant comment sera votre futur, ce n’est pas non plus le bonheur.


Le bonheur se trouve ici et maintenant.


Vous pouvez essayer d’apprendre à augmenter votre “présence” et votre “attention” au travers d’exercices simples de respiration, comme la méditation, ou en prêtant plus d’attention à vos sensations corporelles.

Être plus “conscient(e)” de qui vous êtes, de ce que vous ressentez, de vos émotions et de leur verbalisation va vous aider à vous enraciner dans le présent.


Cette capacité à “habiter” le moment présent est une grande source de bien-être et permet de mettre un frein à nos cogitations mentales incessantes !



Alors c’est partit ! En avant pour le bonheur !


22 vues

Posts similaires

Voir tout
bottom of page